Refuge APAA - Forum

On y parle Chien, encore Chien, un peu Chat et un peu d'autre chose aussi.....
 
Site APAASite APAA  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  Connexion  

Partagez | 
 

 association

Aller en bas 
AuteurMessage
lénou

avatar

Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: association   Mer 26 Mai 2010 - 22:29

Citation :
Le 12 Mai 2010

Cela fait des mois que nous nous battons, contre vents et marées.

Ce sont les quelques phrases que nous entendons tous les jours au téléphone lorsque nous décrochons depuis quelques mois...

" J'ai 44 chats à placer, je déménage, pouvez vous les prendre ? "
" J'ai perdu mon boulot vous pouvez prendre mon chien ? "
" Ma femme demande le divorce je dois me débarrasser de mon chien sinon j'ai pas la garde de ma fille "

Et puis il y a au moment du traditionnel questionnaire d'adoption :
" Je peux vous payer en plusieurs fois, je suis au chômage "
" A parce que en plus il faut payer ! "
" C'est combien, parce que je suis une personne âgée et je ne peux pas payer "
" On a l'essence pour venir, ça fait cher de rajouter l'adoption "


Pourquoi vouloir adopter si ce n'est pas le moment, et qu'on n'a pas les moyens pour le faire et l'assumer plus tard ?

Il peut toujours arriver des imprévus, à tous, malheureusement ce sont les hasards de la vie, cela peut se comprendre, mais face aux interlocuteurs qui semblent prendre les associations pour les responsables et surtout ceux qui doivent résoudre d'un coup de baguette magique tous les problèmes qu'ils ne peuvent gérer, nous avons du mal à rester calmes...

Une association n'est pas là pour, au pied levé, réparer les erreurs de chacun, surtout si on nous menace ou si on menace l'animal qui est l'objet de l'appel.
Une association ne peut pas résoudre financièrement non plus les manques de soins de tous les animaux, elle n'a pas plus, voire moins de revenus que des particuliers.

Prendre un animal, des animaux, sans les stériliser, les soigner, c'est forcément courir à la catastrophe, ensuite lorsqu'il faut intervenir, on se rend compte des dégâts.

Les vétérinaires, les associations ont beau expliquer les impératifs d'un animal peu de personnes les respectent, et lorsqu'il faut se rendre à l'évidence il est trop tard.

Et actuellement, crise oblige, la plupart ne sont plus soignés, et arrivent dans des conditions déplorables.

Aujourd'hui, le bilan est bien triste, les tarifs des soins augmentent, les fournitures de vaccins, puces électroniques aussi, les sacs de nourriture nous coûtent de plus en plus cher...
A cette liste s'ajoute la plupart du temps des médicaments impératifs qui ne cessent de faire gonfler les factures.

Rêves de Chiens est une belle aventure depuis le départ, en 2002, point de RDV des amoureux des animaux, d'amis, heureux de voir un jour leurs sauvetages réussis. Quoi de plus beau que de voir un de nos protégés sauvé et heureux dans sa nouvelle famille.
Mais actuellement la bande de bénévole comble elle-même les factures à régler depuis plus de 6 mois.
Les animaux arrivant demandant de plus en plus de soins, car leurs propriétaires n'ont rien fait depuis des années, ou qu'il est de plus en plus fréquent de lâcher son animal en foret sans rien demander à personne pour s'en séparer, nous ne pouvons plus continuer ainsi.

Beaucoup de demandes d'adoptions sont actuellement faites, pour des chatons, ou des chiots de petite taille.
Là n'est pas le problème, mais lorsqu'on indique le tarif de l'adoption, la pilule est dure à passer.
Il suffit simplement d'additionner les divers frais liés à une adoption :
puce électronique, vaccins, rappels, test pour un chat, stérilisation, et dans cette somme ne compte pas vermifuge, antipuce, ni même nourriture.
Les tarifs que nous demandons ne nous permettent pas de rentrer dans nos frais, puisque nous dépassons le montant demandé en participation.
Certains nous demandent de ne pas faire de stérilisation pour payer moins cher.
Alors que faire ? augmenter le tarif des adoptions ? Non car il sera sans doute plus facile de trouver un chaton gratuit ailleurs par un adoptant qui ne fera pas de suivi véto.
Ne plus stériliser les portées ? Or de question, il y a bien trop d'animaux à placer pour en rajouter.
Nous sommes face à un problème insoluble...

Tant que les gens ne se rendront pas compte de la gravité de la situation, malheureusement il faudra continuer à se battre, et cela risque de durer longtemps.

L'effet crise étant là, plusieurs de nos vétérinaires nous ont indiqué qu'ils peinaient actuellement à avoir des visites régulières de leurs clients.
Ce n'est donc pas surprenant de récupérer des animaux en piteux état.
Ceux qui nous ont abandonnés les derniers animaux souffrant de troubles importants avaient promis un "don", bien entendu rien n'est jamais arrivé...

Le comble du mois dernier :
Bonjour Madame, je souhaite abandonner mon bouvier bernois car il est malade depuis que je l'ai acheté et j'ai pas les moyens pour son traitement
On apprend que le chien est porteur d'une bactérie contagieuse se transmettant par les selles, que ce monsieur demande à ce que l'association prenne l'animal sous son aile pour régler les frais d'une coloscopie car il n'en a pas les moyens et que ce brave toutou doit être impérativement isolé de tout autre chien car son problème de santé est transmissible aux autres chiens. Il ne doit donc ni sortir d'un jardin ni fréquenter d'autres animaux.
Comment peut on gérer ainsi jour après jour des demandes de propriétaires qui ne se sont pas rendu compte de l'investissement qu'un animal demandait ?


Malheureusement tout le monde est passé par là, et repassera par là, les animaux dépendent de nous, ils nous offrent tout ce qu'ils ont de plus cher, l'affection, l'amour, sans rien demander en échange, mais un animal c'est s'engager vis à vis de lui, pour qu'il ne manque de rien, et surtout le rendre heureux jusqu'au bout.


Aujourd'hui comme vous l'avez lu, le bilan de Rêves de Chiens est au plus bas, et il est vrai que malgré les manifestations que nous tentons d'organiser : vente de muguet, brocantes et autres, joindre les deux bouts est devenu bien compliqué.
Les montants des diverses subventions ont baissé de moitié l'an dernier, ce qui n'a pas arrangé les choses, sachant que nous avons eu plus de pensionnaires que les années précédentes.
Nous continuons de nous battre pour les animaux de l'association, ceux de la Réunion, où nous venons d'apprendre un nouveau drame, et ceux de Corse qui sont eux aussi en attente.

Si vous avez un petit moment, n'hésitez pas à lire les urgences, à trouver quelques fournitures ou aliments nécessaires pour notre meute de rêveurs, et petit à petit euro par euro, on peut faire beaucoup de choses.
Toute aide est la bienvenue, même si actuellement, elle devient impérative pour la survie de Rêves de Chiens.
Tous les petits anges de Rêves de Chiens vous remercient pour votre aide, et je suis sûre que de là haut, Dixie, Rafia, Redda, Toupie et les autres croisent les papattes pour que leurs copains actuellement à l'association puissent trouver une famille




Céline
Présidente de l'association Rêves de Chiens
Le 12 Mai 2010

Cela fait des mois que nous nous battons, contre vents et marées.

Ce sont les quelques phrases que nous entendons tous les jours au téléphone lorsque nous décrochons depuis quelques mois...

" J'ai 44 chats à placer, je déménage, pouvez vous les prendre ? "
" J'ai perdu mon boulot vous pouvez prendre mon chien ? "
" Ma femme demande le divorce je dois me débarrasser de mon chien sinon j'ai pas la garde de ma fille "

Et puis il y a au moment du traditionnel questionnaire d'adoption :
" Je peux vous payer en plusieurs fois, je suis au chômage "
" A parce que en plus il faut payer ! "
" C'est combien, parce que je suis une personne âgée et je ne peux pas payer "
" On a l'essence pour venir, ça fait cher de rajouter l'adoption "


Pourquoi vouloir adopter si ce n'est pas le moment, et qu'on n'a pas les moyens pour le faire et l'assumer plus tard ?

Il peut toujours arriver des imprévus, à tous, malheureusement ce sont les hasards de la vie, cela peut se comprendre, mais face aux interlocuteurs qui semblent prendre les associations pour les responsables et surtout ceux qui doivent résoudre d'un coup de baguette magique tous les problèmes qu'ils ne peuvent gérer, nous avons du mal à rester calmes...

Une association n'est pas là pour, au pied levé, réparer les erreurs de chacun, surtout si on nous menace ou si on menace l'animal qui est l'objet de l'appel.
Une association ne peut pas résoudre financièrement non plus les manques de soins de tous les animaux, elle n'a pas plus, voire moins de revenus que des particuliers.

Prendre un animal, des animaux, sans les stériliser, les soigner, c'est forcément courir à la catastrophe, ensuite lorsqu'il faut intervenir, on se rend compte des dégâts.

Les vétérinaires, les associations ont beau expliquer les impératifs d'un animal peu de personnes les respectent, et lorsqu'il faut se rendre à l'évidence il est trop tard.

Et actuellement, crise oblige, la plupart ne sont plus soignés, et arrivent dans des conditions déplorables.

Aujourd'hui, le bilan est bien triste, les tarifs des soins augmentent, les fournitures de vaccins, puces électroniques aussi, les sacs de nourriture nous coûtent de plus en plus cher...
A cette liste s'ajoute la plupart du temps des médicaments impératifs qui ne cessent de faire gonfler les factures.

Rêves de Chiens est une belle aventure depuis le départ, en 2002, point de RDV des amoureux des animaux, d'amis, heureux de voir un jour leurs sauvetages réussis. Quoi de plus beau que de voir un de nos protégés sauvé et heureux dans sa nouvelle famille.
Mais actuellement la bande de bénévole comble elle-même les factures à régler depuis plus de 6 mois.
Les animaux arrivant demandant de plus en plus de soins, car leurs propriétaires n'ont rien fait depuis des années, ou qu'il est de plus en plus fréquent de lâcher son animal en foret sans rien demander à personne pour s'en séparer, nous ne pouvons plus continuer ainsi.

Beaucoup de demandes d'adoptions sont actuellement faites, pour des chatons, ou des chiots de petite taille.
Là n'est pas le problème, mais lorsqu'on indique le tarif de l'adoption, la pilule est dure à passer.
Il suffit simplement d'additionner les divers frais liés à une adoption :
puce électronique, vaccins, rappels, test pour un chat, stérilisation, et dans cette somme ne compte pas vermifuge, antipuce, ni même nourriture.
Les tarifs que nous demandons ne nous permettent pas de rentrer dans nos frais, puisque nous dépassons le montant demandé en participation.
Certains nous demandent de ne pas faire de stérilisation pour payer moins cher.
Alors que faire ? augmenter le tarif des adoptions ? Non car il sera sans doute plus facile de trouver un chaton gratuit ailleurs par un adoptant qui ne fera pas de suivi véto.
Ne plus stériliser les portées ? Or de question, il y a bien trop d'animaux à placer pour en rajouter.
Nous sommes face à un problème insoluble...

Tant que les gens ne se rendront pas compte de la gravité de la situation, malheureusement il faudra continuer à se battre, et cela risque de durer longtemps.

L'effet crise étant là, plusieurs de nos vétérinaires nous ont indiqué qu'ils peinaient actuellement à avoir des visites régulières de leurs clients.
Ce n'est donc pas surprenant de récupérer des animaux en piteux état.
Ceux qui nous ont abandonnés les derniers animaux souffrant de troubles importants avaient promis un "don", bien entendu rien n'est jamais arrivé...

Le comble du mois dernier :
Bonjour Madame, je souhaite abandonner mon bouvier bernois car il est malade depuis que je l'ai acheté et j'ai pas les moyens pour son traitement
On apprend que le chien est porteur d'une bactérie contagieuse se transmettant par les selles, que ce monsieur demande à ce que l'association prenne l'animal sous son aile pour régler les frais d'une coloscopie car il n'en a pas les moyens et que ce brave toutou doit être impérativement isolé de tout autre chien car son problème de santé est transmissible aux autres chiens. Il ne doit donc ni sortir d'un jardin ni fréquenter d'autres animaux.
Comment peut on gérer ainsi jour après jour des demandes de propriétaires qui ne se sont pas rendu compte de l'investissement qu'un animal demandait ?


Malheureusement tout le monde est passé par là, et repassera par là, les animaux dépendent de nous, ils nous offrent tout ce qu'ils ont de plus cher, l'affection, l'amour, sans rien demander en échange, mais un animal c'est s'engager vis à vis de lui, pour qu'il ne manque de rien, et surtout le rendre heureux jusqu'au bout.


Aujourd'hui comme vous l'avez lu, le bilan de Rêves de Chiens est au plus bas, et il est vrai que malgré les manifestations que nous tentons d'organiser : vente de muguet, brocantes et autres, joindre les deux bouts est devenu bien compliqué.
Les montants des diverses subventions ont baissé de moitié l'an dernier, ce qui n'a pas arrangé les choses, sachant que nous avons eu plus de pensionnaires que les années précédentes.
Nous continuons de nous battre pour les animaux de l'association, ceux de la Réunion, où nous venons d'apprendre un nouveau drame, et ceux de Corse qui sont eux aussi en attente.

Si vous avez un petit moment, n'hésitez pas à lire les urgences, à trouver quelques fournitures ou aliments nécessaires pour notre meute de rêveurs, et petit à petit euro par euro, on peut faire beaucoup de choses.
Toute aide est la bienvenue, même si actuellement, elle devient impérative pour la survie de Rêves de Chiens.
Tous les petits anges de Rêves de Chiens vous remercient pour votre aide, et je suis sûre que de là haut, Dixie, Rafia, Redda, Toupie et les autres croisent les papattes pour que leurs copains actuellement à l'association puissent trouver une famille




Céline
Présidente de l'association Rêves de Chiens

http://revesdechiens.chez-alice.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Constance



Nombre de messages : 1912
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: association   Mer 26 Mai 2010 - 23:39

Ben c'est exactement comme à l'Apaa
Revenir en haut Aller en bas
Ambre29

avatar

Féminin Nombre de messages : 1881
Age : 72
Localisation : Motreff (Bretagne)Entre La montagne Noire et les Monts d'Arrée
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: association   Sam 29 Mai 2010 - 13:48

Et comme tant d'autres refuges...je suppose...
Bilan démoralisant, frustrant, car on voudrait faire tellement plus...mais celà s'avère une goutte d'eau...
Alors j'essaie de faire de la propagande...de faire renoncer des gens à l'acquisition d'un chiot dans un élevage ou dans une animalerie...j'y mets toute ma conviction...mais certains sont butés sur le chien de race...ont des a priori pour l'adoption en refuge...etc...etc..mais je m'acharne...
Même mon fils qui vit au Portugal a adopté une petite chienne trouvée, par l'intermédiaire d'une asso...J'ai réussi à le convaincre... Pourtant ce n'est pas aussi carré qu'en France et les deux premières adoptées à 3 mois ( 2 ? il n'avait pas voulu les séparer) sont mortes de maladie peu après...Il a tout nettoyé et attendu 8 mois avant de récidiver...Celle-ci est en pleine forme...
J'ai convaincu aussi ma belle-soeur ( qui vit en Hollande ) d' adopter...Les 2 premiers (cocker américain) viennent d'élevage...Elle vient d'adoter un petit loulou de Roumanie...adorable..Elle en voulait un 3° pour ne pas laisser seule sa louloute de 6 ans...Le mâle ayant + de 12 ans et c'est la puce qui est partie brutalement d'une maladie auto-immune, le foie totalement détruit alors que rien n'apparaissait aux analyses....
Pour conclure...j'espère avoir convaincu d'autres personnes et d'en convaincre encore....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: association   

Revenir en haut Aller en bas
 
association
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Refuge APAA - Forum :: A diffuser - La grande chaîne de la Web protection animale :: SOS pour ceux qui ne sont pas à l'Apaa-
Sauter vers: